Tortures
post-coloniales
Les méthodes changent, les intentions perdurent
Victime de discriminations et privé de mes droits
Retraité 65 ans expulsé avec brutalité par les forces de l'ordre
Intervention punitive
Qui a donné l'ordre et quand ?
1957


08H30 : encore en pyjama, trainé sans ménagement dans le hall de  l'immeuble par 2 policiers. Ils m'ont plaqué au sol à genoux tenant mon bras derrière le dos, l'un d'eux appuyant de tout son poids.

- deux agents, puis trois appelés en renfort
- le SAMU accompagné d'un médecin
- une équipe de quatre pompiers
- SOS MEDECIN et un docteur
- des assistantes sociales

09H30 : je m'habille sur le palier, je quitte les lieux avec ma voiture.
2017


Ma maison natale
en ruines en Algérie


Expulsé de ma résidence principale en France

"Ruiné à 5 ans"    "Spolié à 65 ans"

http://alger-republicain.com/Temoignage-sur-l-assassinat-de.html
Discrimination  à raison de la précarité sociale

En vertu de l’article 222-12 du nouveau code pénal, et de la Loi n° 2016-832 du 24 juin 2016 visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale ; comme nul n’est censé ignorer la loi, celle par laquelle j’étais expulsé ne m’a laissé aucune chance, même pas pour préserver ma dignité. Quand il y a victime(s), il y a forcément coupable(s) et éventuellement complice(s). Je suis la seule victime, il revient à chacun de savoir qui est qui ; mais c’est à la justice de décider.

Justice à deux poids deux mesures

Loi DALO : où est la responsablité de l'Etat ?


Je précise que j'ai régulièrement renouvelé ma demande classée en priorité 1, depuis le 5/10/2016 le délai est anormalement long. A ce jour, je n'ai jamais eu de proposition de relogement.